Partager

Diagnostic et prise en charge


L’examen clinique et l’interrogatoire sont essentiels pour la recherche des êtiologies les plus frêquentes de toux chronique, exclure une pathologie tumorale ou un syndrome infectieux, éliminer l’inhalation d’un corps étranger ou la prise d’IEC et rechercher des antécédents farniliaux.1-3

La radiographie thoracique et la spirométrie sont les examens de 1re intention en présence d’un patient atteint de toux chronique.1-3

Les autres examens complémentaires doivent être réalisés en fonction des données cliniques (suspicion d’asthme, de RGO, de rhinosinusite…).1-3

Le traitement initial repose sur l’élimination des facteurs de risque (tabagisme, IEC..), et la prise en charge de ou des étiologies de toux chronique identifiées.1-3

Bilan initial devant un patient souffrant de toux chronique1-3

Interrogatoire
Durée de la toux
Évolution > 8 semaines.
Sévérité de la touxÉvaluation avec une échelle visuelle analogique (EVA).
Signes de gravitê •  Altération de l’état général,
•  Dyspnée d’effort,
•  Hémoptysie,
•  Syndrome infectieux,
•  Apparition ou modification de la toux chez un fumeur,
•  Dysphonie, dysphagie, fausses routes,
•  Adénopathie(s) cervicale(s) suspecte(s),
•  Anomalies de l’examen clinique cardiopulmonaire.
Contexte d’apparition •  Toux nocturne orientant vers un asthme ou un RGO,
•  Toux uniquement diurne orientant vers une toux par excès de sensibilité.
Facteurs déclenchants •  Effort (asthme),
•  Position, alimentation (RGO),
•  Odeurs, parfum, aérosol, changement de température, chant, rire, parole (toux par excès de sensibilité).
Productivité de la toux •  Toux productive orientant vers une BPCO ou une dilatation des bronches,
•  Toux sèche vers un asthme ou une fibrose.
Signes associés •  Pyrosis orientant vers un RGO,
•  Jetage/ écoulement { rhinorrhée postérieur orientant vers une rhinosinusite chronique (STOVAS),
•  Dysphonie, hemmage faisant suspecter une dysfonction du larynx.
Complications •  Physiques: troubles du sommeil, fatigue, céphalées, fractures de côtes, incontinence urinaire…
•  Sociales: retentissement sur la vie sociale,
•  Psychologiques: dépression, anxiété.
Facteurs de risque de toux chronique
•  Tabac et autres substances inhalées (ex cannabis),
•  Traitement tussigène (IEC, sartans, gliptines).
Antécédents personnels et familiaux
•  Asthme, allergie, infections ORL et pulmonaire à répétition dans l’enfance…

Examen physique

  • Inspection systématique des fosses nasales, des conduits auditifs et de la cavité buccale.
  • Auscultation cardio-pulmonaire.
  • Recherche d’adénopathies cervicales et axillaires.

Imagerie et exploration de la fonction respiratoire en 1reintention

  • Radiographie du thorax.
  • Spirométrie

Arbre décisionnel de prise en charge de la toux chronique 2,3

Traitements de la toux chronique 2,3

Prise en charge thérapeutique des étiologies les plus fréquentes2,3

Prise en charge thérapeutique des TOCRI1-3