myGHT Champagne Sud : LE portail sécurisé ville-hôpital

3 min de lecture

L’objectif de la feuille de route du numérique en santé de favoriser la continuité des soins, les Hôpitaux de Champagne Sud l’ont déjà atteint localement – à la faveur d’une direction commune – sous l’acronyme myGHT : un portail sécurisé ville-hôpital appelé à être élargi. Une des initiatives les plus spectaculaires illustrant l’apport du digital dans les parcours.

Nous évoquions il y a quatre ans déjà dans PUI Infos cette initiative pionnière du groupement hospitalier de territoire (GHT) de l’Aube et du Sézannais (établissement support : Troyes) sur le territoire des hôpitaux de Champagne Sud (bassin de 7 000 km2 pour 350.000 hab.). La pharmacie a été motrice dans ce projet, l’idée naissant dès 2014 dans le cadre d’un groupe de travail composé de pharmaciens hospitaliers, d’officinaux et de la direction de l’information médicale, initialement pensé pour des parcours en cancérologie (chimiothérapies, molécules onéreuses, thérapies administrées par voie orale). Leitmotiv : répondre aux besoins, à la fois des professionnels (hospitaliers comme libéraux) et des patients, et à la nécessité croissante de fluidifier les parcours patients en transcendant les frontières hôpital-ville. Sans compter la faculté à favoriser “l’empowerment” du patient, et la possibilité de construire peu à peu un annuaire des professionnels à travers cet outil avec à la clé une messagerie intégrée.

myGHT Pharmacie en “tête de gondole”

A partir de la création d’un profil/compte utilisateur sur la plateforme (interfacée à Troyes avec le logiciel de prescription), les professionnels identifiés sur un parcours patient peuvent se transmettre (et lui envoyer) des informations de manière sécurisée, dont les prescriptions, et les transférer à une officine si le patient a choisi cette option. Des notifications mail ou SMS sont prévues. Autre volet utile aux professionnels : les informations métier. Grâce à ce module myGHT Pharmacie, les officines peuvent ainsi aussi accéder aux renseignements sur les nouveaux médicaments, les bonnes pratiques, le basculement de molécules en ville, les ruptures d’approvisionnement… Un second niveau d’information permet l’accès aux données patients. Parmi les documents transmis : les comptes-rendus d’entretiens pharmaceutiques, bilans et ordonnances de sortie d’hospitalisation… L’outil s’avère précieux dans la conciliation médicamenteuse. Par ailleurs, un module Télémédecine a été développé.

Des fonctionnalités répondant aux usages

L’objectif à terme d’une telle plateforme à l’échelle du territoire est la mise en relation de tout type de professionnel, du médecin à l’infirmier hospitalier ou libéral en passant par les kinésithérapeutes, sage-femmes, spécialistes, dentistes… Un module spécifique aux EHPAD a été développé pour le lien via messagerie intégrée entre résidents et avec les familles (informations sur leur vie quotidienne, actualités de l’établissement, activités, menus, documents administratifs…), ainsi que pour faciliter la télémédecine. Autres volets développés : myGHT Handicap (fiches de liaison), myGHT PADOM (personnes âgées à domicile), myGHT i-Kiosque (portail administratif patient).

Par ailleurs, un module Agent, l’appli MyHCS (gestion des ressources humaines au CH de Troyes) a été récompensé du Grand Prix de l’innovation RH 2018 décerné par la Fédération hospitalière de France. Un module est même destiné à l’assistance à la gestion de crise. Bref, myGHT est inscrit dans un processus d’évolution permanent. Clé du succès : répondre aux usages.

Comparaison n’est pas raison

Il faut noter que l’appellation myGHT a fait des émules… dans l’appellation. Le portail monGHTLoire, par exemple, facilite au patient ses prises de rendez-vous, la constitution de son dossier administratif, l’accès à ses documents médicaux et les échanges au sein d’un parcours de soins. L’appli myGHT Limousin est une appli permettant au patient de consulter de la documentation, mais surtout de compléter son dossier d’admission en ligne pour aller directement à son rendez-vous le jour J sans passer par la case administration. Une start-up a aussi créé sa solution myGHT destinée, elle, à faciliter les démarches des agents au sein d’un groupement hospitalier de territoire et une autre orientée Télémédecine pour faciliter aux médecins et personnels soignants le suivi des patients à distance. Ces homonymes revêtent donc des réalités très différentes, loin pour l’instant d’un portail complet ville-hôpital.

François Silvan