Hôpital: deux fois plus de promotions à venir

2 min de lecture

20 Minutes, Le Figaro – 10 septembre 2020 ; Le Généraliste – 2 septembre 2020

En 2020-2021, deux fois plus de personnels des hôpitaux publics pourront bénéficier d’une promotion.

Début juillet, les négociations du Ségur de la santé se sont achevées avec la signature de trois protocoles d’accord par une majorité de syndicats sur le volet des carrières et rémunérations. Parmi les avancées obtenues, figurait une augmentation des “ratios promus-promouvables”, qui déterminent le nombre d’agents, de certaines catégories de fonctionnaires hospitaliers, pouvant bénéficier d’un avancement. “Cette mesure avait été actée ‘dans l’attente’ de la ‘révision’ des grilles salariales prévue l’an prochain”, rappelle Le Figaro Un arrêté paru au Journal officiel du 10 septembre dernier, “déterminant les taux de promotion dans certains corps de la fonction publique hospitalière” prévoit que deux fois plus de personnels soignants, médico-techniques et de rééducation des hôpitaux publics pourront bénéficier d’une promotion en 2020 et 2021.

Sont concernés, comme le détaille 20 Minutes, les métiers de la “filière soins” (infirmiers, aides-soignants, agents de service hospitalier), ainsi que les sages-femmes, mais aussi ceux de la “filière rééducation” (kinés, orthophonistes, podologues, diététiciens…), ainsi que les personnels médico-techniques (manipulateurs radio, techniciens de laboratoire) dont les préparateurs en pharmacie. Ces derniers voient le ratio promus-promouvables passer de 12% en 2019 à 20% en 2020 et 2021.

Par ailleurs, la hausse de salaire de certains personnels des hôpitaux qui devait s’appliquer à partir de janvier, avec effet rétroactif au 1er septembre, le sera plus tôt. En effet, le ministère de la Santé et les syndicats ont signé début septembre un avenant prévoyant “le versement d’une partie de la somme ‘à septembre dans la mesure du possible et octobre au plus tard’. 90 euros nets supplémentaires seront donc perçus dès cet automne, la deuxième augmentation de 93 euros nets restant programmée pour un versement à partir du 1er mars 2021”, rapporte Le Généraliste (édition abonnés). La prochaine étape sera la mise en place de groupes de travail sur la refonte des grilles de salaires.