Ségur de la Santé : 50 propositions de l’ONP

2 min de lecture
molécule

Le Quotidien du Médecin – 22 juin 2020

L’Ordre national des pharmaciens vient de remettre sa contribution à la vaste concertation lancée par le ministère de la Santé le 25 mai dernier. “Riches de l’expérience de la crise sanitaire du coronavirus et du rôle qu’ils ont joué, les pharmaciens souhaitent aujourd’hui apporter leur contribution pour construire un système de santé moderne”, explique Le Quotidien du Pharmacien (édition abonnés). Il s’agit de 50 propositions concrètes pour faire évoluer le métier de pharmacien, aussi bien en officine qu’en pharmacie à usage intérieur (PUI), développer son rôle et ses missions. Elles se déclinent autour de six axes : capitaliser sur l’expérience de la crise de la covid-19 ; accélérer la transformation numérique du système de santé ; sécuriser et simplifier la prise en charge du parcours de soins des patients ; optimiser la prise en charge de la dépendance ; revaloriser les métiers de la pharmacie afin d’en simplifier l’exercice au quotidien et d’en renforcer l’attractivité, liste l’Ordre dans son communiqué.

Il est ainsi proposé, notamment, de “systématiser l’usage du DP dans les PUI”, “d’étendre la possibilité de vaccination aux pharmaciens biologistes et aux pharmaciens exerçant dans les PUI”, “d’augmenter le temps de présence minimal du pharmacien gérant des PUI des établissements médico-sociaux”, “de généraliser les bilans de médication et la conciliation médicamenteuse auprès des personnes vivant en EHPAD par le pharmacien d’officine ou de PUI” ou encore “de garantir l’indépendance professionnelle des biologistes médicaux et des pharmaciens assurant la gérance de PUI”. “Le Ségur de la Santé est une opportunité de poursuivre l’amélioration du système de santé, afin de garantir des soins de qualité en toute sécurité, en intensifiant notamment les coopérations interprofessionnelles. Les pharmaciens de tous les métiers et les biologistes médicaux jouent un rôle majeur dans le parcours de soins des patients et usagers de santé, partout sur le territoire. Je me réjouis de porter ces 50 propositions dans le cadre du Ségur de la Santé”, a déclaré Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens.