Informatiser la chaine logistique

2 min de lecture

Hospitalia – 10 mars 2020

L’Anap a publié six retours d’expérience sur l’informatisation de la chaîne logistique.

L’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) a publié un nouveau document sur l’informatisation de la chaîne logistique sous la forme de partage d’expérience de six établissements: le CHIC de Castres-Mazamet, la HAD Santé Service à Bayonne, le Alpes-Isère, le CHU de Montpellier, la HAD Soins et Santé à Lyon et les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Ces deux derniers témoignages concernent plus particulièrement les systèmes d’information des pharmacies à usage intérieur (PUI). En effet, les problématiques diffèrent entre ces établissements de différentes régions, mais surtout de tailles et d’activités variées. Leurs retours d’expérience concernent l’ensemble des flux logistiques, consommables et matériels médicaux en lien avec l’usager, excluant le transport de ces derniers et des professionnels, explique Hospitalia. Ils montrent la complexité à mettre en œuvre des projets logistiques, mais permettent aussi de constater que la rationalisation du système d’information logistique est une question actuelle pour les établissements.

En introduction à ces retours d’expérience, l’Anap rappelle le périmètre de la logistique hospitalière, ainsi que le contexte lié au développement des GHT, mais aussi les enjeux logistiques spécifiques au médicament. Elle revient ainsi sur la réforme des PUI de 2019 et la mise en place de la sérialisation, qui, à son sens, ne peut se concevoir sans une évolution de l’organisation de la logistique. L’Agence rappelle également que le coût de fonctionnement des services centraux d’approvisionnement dans les établissements publics de santé s’élève à plus de 1 milliard d’euros et qu’ils emploient près de 18.500 personnes dans les hôpitaux, dont plus d’un tiers dans les PUI.