Définition


La toux est un réflexe protecteur mis en jeu pour aider à extérioriser les sécrétions bronchiques ou éviter l’intrusion dans les voies aériennes de composés potentiellement nocifs.1,2 C’est un symptôme de plusieurs pathologies, mais lorsqu’elle persiste elle peut devenir une maladie.1-4

La toux est habituellement divisée en trois catégories selon sa durée.2,4,5

• La toux aiguë de l’adulte est définie comme une toux dont la durée est inférieure à 3 semaines. Elle est majoritairement secondaire à une infection virale des voies aériennes supérieures et se résout spontanément.2,4

• La toux chronique de l’adulte se caractérise par une toux qui évolue depuis plus de 8 semaines sans tendance à l’amélioration.2,4 Dans sa forme chronique, la toux doit être considérée comme une pathologie à part entière.2-4

Les principales causes de toux chronique sont:

  • le syndrome de toux des voies aériennes supérieures ou STOVAS (atteintes rhino-sinusiennes),
  • l’asthme,
    le reflux gastro-œsophagien (RGO),
  • le tabac,
  • et les médicaments tussigènes.3,4

• La toux chronique réfractaire ou inexpliquée (TOCRI) correspond à une toux chronique:

  • qui ne s’améliore pas malgré une prise en charge bien conduite des causes identifiées (toux réfractaire)
  • ou pour laquelle aucune cause n’a été retrouvée (toux inexpliquée).4

Pour expliquer les TOCRI sur le plan physiopathologique, le concept du syndrome de toux par excès de sensibilité a récemment été introduit. Il existerait une activation du réflexe de toux liée à une sensibilité augmentée des voies neurologiques de la toux. La toux se trouve alors déclenchée pour des stimuli peu tussigènes (hypertussie) ou non-tussigènes (allotussie).2,4

Les différentes entités de la toux chronique 4

Toux Chronique

Toux évoluant depuis plus de 8 semaines

Toux chronique réfractaire ou inexpliquée (TOCRI)

Toux chronique, ayant fait l’objet d’un suivi bien conduit depuis au moins 6 mois et ayant l’un des critères suivants:

  • absence d’amélioration de la toux malgré la prise en charge de causes cliniquement évidentes de toux*
    ou
  • pas de cause retrouvée malgré une exploration extensive**

Toux par excès de sensibilité

TOCRI avec déclenchement par des agents habituellement peu ou pas tussigènes (chaud, froid, odeurs, sprays, hyperventilation, exercice… )

exemples: IPP pendant au moins 8 semaines en cas de RGO clinique, corlicolt1érapie nasale en cas de rhinite chronique, corticothérapie inhalée bien conduite d’au moins 4 semaines en cas d’asthme;** à minima radiographie de thorax, une spirométrie et une consultation ORL. 4

ORL: oto-rhino-laryngologie; RGO : reflux: gastro-œsophagien ; STOVAS: syndrome de toux d’origine des voies aériennes supérieures (rhinite chronique, rhino-sinusite chronique) ; TOCRI; toux chronique réfractaire ou inexpliquée

Références

  1. Guilleminault L, Brouquières D, Didier A. De la toux aiguë à la toux chronique chez l’adulte : mise au point sur un motif de consultation fréquent. Presse Med. 2019;48(4):353-64.
  2. McGarvey L, Gibson PG. What ls Chronic Cough? Terminology. J Allergy Clin lmmunol Pract. 2019;7(6):1711-14.
  3. Morice AH, et al. ERS guidelines on the diagnosis and treatment of chronic cough in adults and children. Eur Respir J. 2020;55(1):1901136.
  4. Guilleminault L, et al. Toux chronique: bien définir pour mieux traiter. Rev Mal Respir. 2020;37(10):833-35.
  5. Irwin RS, et al. CHEST Expert Cough Panel. Classification of Cough as a Symptom in Adults and Management Algorithms: CHEST Guideline and Expert Panel Report. Chest. 2018;153(1):196-209.